De l’intention initiale

  • Post published:26 octobre 2020
  • Post category:Réflexions

Je n’ai pas vraiment “écrit” ce livre. Retour à la Source. Ce que je veux dire par là, c’est que je n’avais pas l’intention initiale de créer un ouvrage et de le partager.

J’ai écrit des articles sur un blog pour extérioriser mes émotions suite à un burn-out. Dans le même contexte, j’ai commencé à dessiner, en clinique de repos ; l’encre de Chine et l’aquarelle m’aidaient à lâcher prise et à reconnecter mon pouvoir créateur. L’idée de compiler l’ensemble est venue d’un brainstorming avec une amie, alors que je me demandais comment gagner de l’argent avec ce que j’avais déjà créé.

Je suis toujours partie de mon besoin dans l’instant, et j’ai jailli spontanément, dans l’élan provoqué par ce besoin. Certains me trouvent égocentrée, dispersé, énervante et, parfois, je trouve qu’ils ont raison… Quel est le sens de tous ces projets disséminés sans stratégie apparente ? Comme s’il fallait forcément un sens, une explication, une justification. « J’ai envie » devrait être suffisant.

Je souffle sur le pissenlit, et les graines se dispersent. Je ne sais pas ce qu’elles deviendront, mais je souffle. Je souffle à perdre haleine. Je souffle, mes joues rosissent sous l’effort, la tête me tourne, je souffle encore. Les graines tourbillonnent, pénètrent ma gorge, m’étouffent. Je crache, je tousse, et je souffle. Encore. J’entends l’écho de mon premier cri de nourrisson, et je comprends que je n’ai pas le choix. De la naissance à la mort, dans ce corps de chair, je ne peux que souffler, alors pourquoi résister ?

J’ai créé ce blog d’auteur et la page Facebook associée pour répondre à mon besoin d’être utile. Il est nouveau, celui-là, je n’ai pas l’habitude. Être utile ? D’habitude, je suis plutôt en mode « moi d’abord », mais… oui… c’est juste… c’est bien cela que je ressens. L’actualité est angoissante, les médias n’aident pas, les autorités non plus. Des voix s’élèvent, de bon sens, d’empathie, de solidarité. Je fais partie de ceux qui ont décidé de sourire, de rayonner et d’agir à partir du cœur. Je pourrais vous dire que c’est par générosité d’âme, mais non, c’est juste que c’est ma façon de ne pas être emportée par cette vague de caca énergétique.

Retour à la Source est un témoignage de résilience après un burn-out. Un partage d’expérience, d’humain à humain. Il peut aider ceux qui doutent de leurs ressources intérieures pour faire face à ce grand bordel ambiant. Alors lisez-le. Ou offrez-le. Ou achetez-le sans le lire si ça ne vous parle pas, et mettez-le dans une boîte à livres, pour qu’il rencontre, par hasard ah ah, celui ou celle qui l’attend sans le savoir.

Le monde a besoin d’espoir. Ça tombe bien, ce bouquin en contient une dose supérieure aux apports journaliers recommandés.

Laisser un commentaire