Faux départ

  • Post published:2 novembre 2020
  • Post category:Réflexions

Le 1er Novembre 2020 touche à sa fin, et je n’ai pas écrit une ligne pour ces challenges. Je participe pour la première fois au Nanowrimo et au Challenge AZ des Généa-bloggueurs, et je n’ai pas pris la ligne de départ. Je ne ressens même pas de honte, enfin… pas vraiment. Il y aurait même un léger sentiment de victoire, quelque chose qui dirait « Ah ah, tu vois, tu n’as pas le cran. »

Oh je sais bien ce qui s’est passé… Les hordes de la peur se sont levées dès l’instant où j’ai mis de l’enjeu sur ces défis. Des voix venues d’une autre époque ont commencé à gémir leur angoisse du plaisir, et leur père le doute a posé doucement sa main froide sur mon épaule.

J’ai pleuré. Combien de temps encore vais-je devoir passer dans ce couloir insipide, à regarder cette vie, « ma » vie, se dérouler sans la joie consciente du lien au monde ? J’ai pleuré la misère de ma condition humaine, et j’ai fini par accepter d’être petite et de ne pas savoir.

Non, je ne sais pas. Je ne sais pas comment ce livre va s’écrire, ni ces articles, ni cette newsletter, ni le reste dont je n’ai pas encore idée. Mais ils vont sortir. Oui, je mettrai au monde ces mots qui attendent dans l’antichambre, de l’autre côté du miroir.

Laisser un commentaire